PROJETS GAGNANTS

L’Association Vivre la Différence a le plaisir de pouvoir annoncer
les bénéficiaires du montant récolté lors de la Journée de la Différence.

Nous remercions toutes les personnes et associations nous ayant fait parvenir un projet.
Nous avons eu grand plaisir à en prendre connaissance.
Parmi les 8 projets proposés, l’Association Vivre la Différence en a retenu deux et a convenu de la répartition du bénéfice comme suit :

3000CHF

pour le projet proposé par Estelle Terradillos Mettraux

1000CHF

pour le projet proposé par Pure Climbing.

Les bénéficiaires seront contactées personnellement.

Brèves descriptions des projets retenus :

Le projet présenté par Estelle Terradillos Mettraux (intervenante pour la salle d’hypersensorialité liée à l’autisme présenté lors de la journée de la Différence).
Le montant attribué servira à l’achat de matériel permettant un travail psychomoteur avec des bébés nés prématurément.

Extrait du dossier présenté:
«Différentes études européennes mettent en évidence que 40% des prématurés nés avant 32 semaines vont rencontrer des difficultés qui touchent tant l’organisation psychomotrice que le développement cognitif et émotionnel. La scolarisation va souvent être un révélateur de ces difficultés. Emergent alors avec évidence des troubles liés à régulation du tonus, à l’équilibre, à la motricité, à la représentation, à l’inhibition, aux fonctions exécutives ou à la régulation émotionnelle. Le diagnostic le plus souvent posé relève des « dys », soit la dyspraxie associée ou non à de la dyslexie, de la dysorthographie ou de la dyscalculie. Les conséquences sur la scolarité sont suffisamment pénalisantes pour mobiliser un suivi thérapeutique et l’orientation vers une prise en charge en psychomotricité est souvent référée.»

Le projet de l’association Pure Climbing.

Extrait du dossier présenté :
«Le but est de permettre à des jeunes (entre 5 et 20 ans) en situation de handicap de rejoindre, le temps d’un cours, une classe hebdomadaire d’escalade sportive de Pure Climbing afin de partager un moment de loisir avec d’autres jeunes de son âge, autour d’une activité sportive. 

Basé sur le modèle des enseignants spécialisés qui accompagnent des enfants en situation de handicap dans des classes « standards », cette intégration a pour but d’offrir un moment de partage aussi bien pour la personne intégrée que pour les autres participants du cours, d’encourager la découverte de l’autre, la collaboration et la communication. 
L’escalade sportive nécessitant de respecter des règles strictes de sécurité, et afin de ne pas perturber la classe « en cours », un moniteur privé sera engagé à chaque « intégration » afin d’accompagner et de sécuriser aussi bien le nouveau venu que les participants ordinaires.»